Véritable labyrinthe au coeur du Paris souterrain, les catacombes ont été aménagées dans les galeries d’anciennes carrières dont les pierres servirent à la construction de la capitale.

 

À 20 mètres sous terre, l’ossuaire rassemble les restes d’environ 6 millions de Parisiens, transférés entre la fin du XVIIIe siècle et le milieu du XIXe siècle, au fur et à mesure de la fermeture des cimetières pour raison d’insalubrité. Le premier fut le cimetière des Innocents dans l’actuel quartier des Halles en 1785. La présence de sentences, poèmes et autres textes profanes ou religieux, ajoute une dimension méditative au lieu.

Crédit photo : Charlotte Dumas

Crédit photo : Charlotte Dumas

 

Les carrières souterraines de Paris sont un ensemble d'anciennes carrières souterraines reliées entre elles par des galeries d'inspection. Elles sont constituées sous Paris intramuros de deux réseaux principaux, qui ne communiquent pas entre eux :

  • le plus grand, appelé grand réseau sud ou GRS, s'étend sous les 5e, 6e, 14e et 15e arrondissements ;

  • le second, plus petit (25 kilomètres environ) et dit « le 13 » ou « treizième », s'étend sous le 13e arrondissement.

 

D'autres réseaux existent, notamment sous le 16e arrondissement, ainsi que de multiples réseaux et abris plus petits (par exemple les Carrières de Gravelle ou la carrière de la rue de Bassano). L'ensemble représente globalement une longueur d'environ 280 à 300 kilomètres. Une petite partie (environ 1,7 kilomètre), constitue l'ossuaire officiel ou musée des catacombes de Paris. D'autres ossuaires existent cependant dans le GRS.

Sources (1) (2)

Les Carrières, ou le Paris souterrain